Peureux recherchés !

Agiter votre bouteille …Des moyens pour sortir de sa zone de confort

 

“Faites chaque jour quelque chose qui vous fait peur”

Éleanor Roosevelt

 

Vous êtes – vous déjà dit en lisant une phrase motivante, «Woah ! Ça ça me parle »? Et pourtant, vous  réalisez soudain que cette jolie citation ne correspond pas tout à fait à ce que vous vivez?

On veut bien, on trouve ça génial , pour ne pas dire Idéal mais quant à l’appliquer , le réaliser en vrai…Y a- t -il encore quelqu’un qui écoute?!

Cette citation qui correspond tout à fait à ma façon de penser. Je devais la partager pour motiver aussi les autres .

J’allais la publier sur mon blog…

Puis, j’ai réalisé que c’était plus facile à dire qu’à faire  …

Pourtant, il me semble que sortir de sa zone de confort, se dépasser, je connais mais chaque jour?

Honnêtement non! Non?!

Pourtant, oui , je me pousse souvent à faire des choses qui m’auraient été difficiles avant…Bien oui, parce qu’en général, une fois qu’elles ont été faites, elles le sont un peu moins après…(quoi que? mais ce sera un autre sujet):

  • Écrire un article de blog = Mettre ses tripes sur la table alors que peut-être personne ne vous lira (à part vos proches)
  • Aller demander à un propriétaire de boutique si il pourrait mettre mes produits en vente
  • Dépasser ce syndrome de l’imposteur ; oui,  je me sens peu légitime en proposant des soins énergétiques .Dépasser le je suis qui moi pour faire ça!
  • Quitter tout, sécurité financière, confort acquis, etc..pour vivre dans un autre pays et juste réaliser son intuition

 

Bref, toujours essayer de se dépasser malgré l’insécurité car en fait. C’est bien ça ,sortir de sa zone de confort. C’est se confronter à des incertitudes et ça, ça fait peur.

Le contrôle de la situation, le confort que cela apporte par contre nous rend moins VIVANT!

 

Au fond du puits, il arrive qu’on aperçoive les étoiles …Proverbe grec…

Et si elles bougent, ça sera encore plus beau !

 

 

Imaginez un pot transparent avec de l’eau et des paillettes brillantes dedans.

On pourra voir deux situations:

 

  1. L’est est dormante, toutes les perles brillantes sont au fond. Elles sont là mais tout dans le fond. On ne peut pas en profiter tous . Certains voient mais pas tous…Par contre, il y a peu de risque que le vase ne se casse puisqu’on y touche pas. Il reste là sur le meuble.

 

  1. Dès qu’on déplace le vase, il faut juste un peu secouer.L’eau se met alors en mouvement. Il y a de l’effervescence, la vie est là… Et les perles, paillettes brillantes se mettent à remonter. Elles bougent, on les voit tous et on peut en toucher certaines parce qu’elles sont remontées à la surface. Oui, c’est certain si on déplace ce vase, il y a un risque de le casser ( Je vous mets en lien un bricolage sur YouTube pour faire des bouteilles remplies de paillettes pour faire ce qu’on appelle des boules à neige; Nos boules sont un peu moins bien réussies parce qu’on a mis beaucoup beaucoup de paillettes donc de qualités. On a fait un vidéo de 17 minutes ma fille de 9 ans et moi sur les qualités )boule 500

 

 

On est tous libres de choisir, soit le vase reste sur la table et l’eau stagne avec les paillettes dans le fond, soit on bouge le vase plus ou moins fort…Il y a un risque mais c’est un choix!

 

J’ai pas de bons conseils à donner là-dessus parce que je pense que ça dépend de plusieurs facteurs sortir de sa zone de confort et que je ne connais personne personnellement qui tous les jours sort de sa zone de confort.

Il faut sentir que le saumon vrille vr vr…à l’intérieur de nous comme dirait Daniel Blouin , un de mes auteurs préféré qui a écrit un livre que je vous recommande «Sorties de zone»
http://daniel blouin

 

Mais ce que je sais, c’est que oser déplacer ce contenant, ça demande du courage , et qui dit courage, dit aussi amour de soi et qui dit amour de soi, dit relation plus saine avec soi ( moins de maladie), et les autres

«Le chemin le moins fréquenté» de Scott Peck 

http://

Voici quelques moyens pour vous motiver à sortir de votre zone de confort au moins une fois par mois, puis par semaine…:

D’abord, pour commencer, penser à changer des petites choses si vous n’en voyez pas de grandes pour aujourd’hui. Nous sommes des êtres d’habitudes et figurez-vous qu’un des signes d’intelligence, c’est de résister aux automatismes (Un de mes prochains articles, apprendre à résister…).

Donc, détectez un comportement automatique que vous pourriez changer (pour ma part, ce serait aujourd’hui de manger vite mais ça pourrait être prendre un thé plutôt qu’un café, jouer à un jeu plutôt que regarder la télé, sourire à un inconnu) et simplement, arrêtez-vous et changez le…

Dans le fond, pour tout de suite, ce ne sera pas une sortie de zone très difficile mais cela créera du changement quand même.

Trouver à chaque jour ce que vous pourriez transformer…

Remerciez-vous de ces petits changements

 

Sortir de sa zone de confort, c’est agrandir son espace, libérez plus d’étoiles brillantes, de paillettes à l’intérieur parce qu’on secoue plus fort la bouteille. C’est s’ouvrir à plus de liberté.

Alors venons-en à vos rêves

Que rêvez-vous de faire depuis longtemps? Ce peut être de faire une activité particulière ex. de la danse (Pour ma part, c’était d’essayer le bateau Dragon pas juste une fois mais de faire partie d’une équipe)

 

Avez-vous une liste des choses que vous voulez absolument réaliser avant votre départ de cette terre? Si non pourquoi ne pas la faire ? Ou vous imaginez raconter à vos petits-enfants à l’âge de 108 ans quelle a été votre vie ? Qu’avez-vous souhaité et fait?

Oui, je sais sur cette liste, il y a des résistances , des peurs qui nous ramènent comme le dit Scott Peck dans le chemin le moins fréquenté -vers la peur de la liberté .Elles nous confrontent à un sentiment d’impuissance, comme une espèce de profonde conviction qu’on ne sera pas capable de faire face et de changer les choses…

Nous sommes là encore devant un choix : Choisir la liberté ou la nécessité, avoir des regrets toute notre vie ou dépasser cette peur qui nous retient…

Qu’est – ce qui dans la balance est pour vous le plus important? De quel côté sera le plus grand gain perçu par vous? Souvent dans ces moments-là , inutile d’écouter votre entourage qui la majorité du temps brouillera vos cartes. Ne vous fiez qu’à vous-même ou inspirez-vous de ceux qui ont défriché le chemin que vous voulez emprunter : Secouer la bouteille ou la laisser sur la tablette?

Quand j’ai quitté la Suisse pour vivre au Québec seule, c’est que l’intensité de mon désir était trop grand. Je ne pouvais plus attendre et reculer. Je sentais très fort  que le temps était venu… même si je quittais une sécurité matérielle exceptionnelle et même si peu de gens m’y encourageaient. Je devais le faire et je ne le regrette pas.

Une fois qu’on a élargi le champ des possibilités, on se dit que finalement ce n’était pas si difficile que ça.

Est-ce qu’un jour il n’y a plus de sorties de zone?…Honnêtement je pense que non sauf quand on sera mort .

Sortir de sa zone de confort, c’est être vraiment Vivant

 

Vous avez peut être lu et/ou vu «Mange, Prie, Aime» de Élizabeth Gilbert ? Et bien figurez- vous qu’il y a une suite, 10 ans après. Un recueil de témoignages de lecteurs (Eat Pray Love, made me do it) qui ont radicalement changés leur vie suite à cette lecture.  Je vous en souhaite autant si vous sentez que vous aussi le cœur vous le dit.

 

 Vivre est la chose la plus rare du monde. La plupart des gens ne font qu’exister!

Oscar Wilde

 

Allez on se fait une liste de défis?

Moi, un de mes plus gros défis ces jours- ci serait de demander à Annie Gauvreau (Elle est partie vivre à Bali avec ses deux filles suite à la lecture du livre «Mange,prie, aime» Woah !) de faire sa numérologie ou une entrevue ?

 

Bonne Vie

P.S. Figurez-vous que depuis que j’ai écrit cet article, bien j’ai envoyé un courriel à Annie Gauvreau . Je ne la connais pas  mais, elle a accepté très facilement et gentiment que je fasse sa numérologie . Je ne vous dis pas comme j’étais contente. J’admire tous ces modèles de personnes inspirantes. C’est l’idée que l’on se fait de ce qui va se passer si on sort de sa zone de confort  qui est difficile, plus que l’action en elle-même!